• Ca se passe à Lautrec cette semaine

    Étude archéologique de

    la Tour des Lautrec

      Le CERAC et le GERAHL vous convie à une visite du chantier de la "Tour des Lautrec" à Vielmur-sur-Agout vendredi 24 mars à 14h. La visite sera présentée par Jacques Mathieu. Vous trouverez ci-joint une courte présentation du site. 

     L’étude révèle que l’édifice est implanté contre une construction antérieure attenante à l’église, doublée à l’intérieur par les enfeus.

     La tour proprement dite est bâtie en deux grandes phases, entre le milieu du XIIIe siècle. Les enfeus – au moins six – sont édifiés deux par deux. Puis, cette construction de pierres est surélevée par des briques qui ferment aussi le bâtiment au sud.

     A cette époque, la tour est répartie sur deux niveaux séparés par un plancher.

     Sa salle haute est couverte d’une charpente, équipée d’une large cheminée et ornée de peintures : une série d’écus armoriés sur un faux appareil.

     Cette frise héraldique représente les armes des vicomtes ainsi que celles de leurs alliés. Bien qu’incomplète et très détériorée, on peut proposer une réalisation entre 1296/97 (alliance matrimoniale avec les Lévis) et 1306, année de la vente de la vicomté au roi de France.

     Vers les dernières années du XVe siècle, un plafond à la française est installé aux dépens de ces décors. Il est modifié environ 70ans plus tard, peut-être après les détérioration infligées pendant les guerres de religion.

     L’édifice est ensuite surélevé au nord, avant la construction du portail de l’église. Dans la tour, la charpente actuelle et les vestiges de fenêtres remontent à cette époque. Le plafond est encore modifié au XVIIIe siècle, avec une corniche en plâtre, pour l’aménagement du chœur haut des moniales, ouvert sur l’église.

     La fonction initiale de cet édifice reste énigmatique. L’organisation de la salle haute suggère un espace public. Il ^pourrait s’agir d’un lieu de réunion pour le clan vicomtal à une époque où sa cohésion s’étiole. Cette glorification peinte de la puissance passée des Lautrec ferait écho avec la salle funéraire inférieure, qui serait un mausolée à la mémoire des aïeux fondateurs de l’abbaye.

    Groupe d’Etudes et de Recherches d’Archéologie et d’Histoire du Lautrécois

    Correspondant : Jacques Mathieu Mairie 81440 Lautrec. Tél : 06 08 45 71 64

     

    mathieu.lautrec@wanadoo.fr

    « CINE-DEBAT AUTOUR DU FILM HIGH RISE, de Ben WHEATLEY le 24 mars à 20:30 Suivez-nous sur twitter / Eklablog ... »